17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 18:32

MentheChocolat1.png

 

Au départ je voulais utiliser le sirop de menthe de ma production (dont je n’ai pas encore publié la recette…) mais en cherchant "gâteau menthe chocolat" sur Gogole, j’ai trouvé cette recette à base de bonbons qui m’a intriguée.


Hier je disais que presqu’un an s’était écoulé depuis ma dernière publication. La honte ! Quoique… J’ai des circonstances atténuantes : on dit que la bloggeuse gestante est plus encline à consommer la nourriture qu’à la fabriquer. Et c’est vrai !


Quoi qu’il en soit, voilà une nouvelle recette, fraîchement piquée chez quelqu’un d’autre, mais qui m’a beaucoup plu tant par sa simplicité que par son goût !


Pour 24 mini muffins
- 180g de farine
- 25g de cacao en poudre non sucré
- 80g de sucre
- 1 œuf
- 1 sachet de levure
- 25cl lait
- 4cl d’huile
- 90g de pépites de chocolat
- 10 bonbons Menthise® (Lutti)

 

MentheChocolat2
Préparation


Préchauffer le four à 180°.


Couper les bonbons en petits morceaux.


Mélanger la farine, le cacao et la levure.


Fouetter l’œuf avec le sucre puis ajouter l’huile et le lait. Incorporer au premier mélange.


Ajouter les pépites de chocolat et les éclats de bonbons puis mettre la pâte dans les empreintes en silicone de votre choix (si j’ai pris des moules à mini muffins, c’est uniquement parce que la cuisson est plus rapide et que j’étais pressée d’y goûter).


Enfourner 15 minutes puis démouler sur une grille.


Attendre le refroidissement puis servir avec un verre de lait bien frais, voire un lait menthe pour plus de gourmandise.

 

MentheChocolat3.png

 

 

Partager cet article

26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 14:02

PatePommesDeTerre1
Enfin une recette salée sur ce blog ! Dingue : même moi je n’y croyais plus !


Plus communément appelé « Pâté aux patates » dans le Bourbonnais, région Ô combien sympathique dans laquelle j’ai eu la chance de vivre pendant quelques années, cette tourte est LA recette à avoir dans ses tiroirs.


Ce plat tout simple devrait vous combler si :
- Vous aimez les patates
- Vous avez des fins de mois compliquées
- Vous êtes végétarien
- Vous voulez épater vos potes avec une recette que peu de monde a l’habitude de servir

- Vous aimez les choses qui se mangent chaudes ou froides
- Vous avez très, très faim...


Et s’il ne vous plaît pas, c’est probablement parce que vous êtes trop difficile, voire chiant. Filez vite sur un blog de cuisine macrobiotique pour voir si j’y suis !


Pour 4 à 6 personnes
Pâte brisée
- 300g de farine
- 180g de beurre
- 10 cl d’eau froide
- 1 cuillère à café de sel


Garniture
- 500 à 700g de pommes de terre
- 3 ou 4 échalotes (environ 50g)
- 2 cuillère à soupe de persil haché
- Sel et poivre


Touche finale
- 1 œuf
- 20 cl de crème fraîche

 

Munissez-vous d'un moule ou d'une tourtière. Pour moi, une terrine de 18 cm de diamètre parce que je l'aime épais, mais si vous souhaitez quelque chose de plus "fin", vous pouvez le réaliser dans un diamètre de 25 cm ;-)


Préparation de la pâte


Mélangez du bout des doigts la farine, le sel et le beurre coupé en petits morceaux (un peu mou c’est plus pratique).


Ajoutez l’eau froide puis pétrir (ou éventuellement laissez faire le robot) jusqu’à obtention d’une belle pâte élastique.


Emballez le pâton dans du film plastique et laissez reposer.


Préparation de la garniture


Epluchez les pommes de terre puis coupez-les finement (à la mandoline ou au robot éminceur). Mettez-les ensuite dans un grand saladier.


Epluchez puis émincez les échalotes, hachez le persil et ajoutez aux pommes de terre.


Salez et poivrez selon votre goût puis mélangez le tout (avec les mains, c’est plus pratique).


Montage


Préchauffez le four à 180°.


Divisez la pâte brisée en 2 morceaux (environ 1/3 et 2/3) puis réalisez 2 abaisses.


Déposez la plus grande abaisse dans le fond du moule (les bords doivent bien dépasser pour pouvoir se rabattre ensuite) puis piquez avec une fourchette pour éviter le gonflement.


Disposez les pommes de terre sur le fond de pâte.

 

PatePommesDeTerre2
Ajoutez la deuxième abaisse puis rabattre les bords de la première sur la deuxième afin de fermer le pâté.


Si les abaisses sont trop grandes, servez-vous d’un couteau pour couper les bords. Avec les chutes, on peut toujours faire de la déco et/ou préparer une quiche le lendemain !


Badigeonnez la tourte avec l’œuf battu puis réalisez un petit trou au centre. Roulez un petit bout de papier aluminium pour faire un cheminée et ainsi laisser s’échapper la vapeur pendant la cuisson.

 

PatePommesDeTerre3
Enfournez 50 minutes.


Lorsque le pâté est cuit, enlevez la cheminée en aluminium (ça serait quand même bête de manger ça) et  laissez le reposer une petite dizaine de minutes avant l'étape suivante.


Découpez le dessus et le décoller délicatement.


C’est là que la crème intervient ! Oubliez toutes vos connaissances en matière de diététique et badigeonnez allègrement les pommes de terre chaudes avec de la crème fraîche puis remettez le couvercle.

 

PatePommesDeTerre4
Servez sans attendre avec une bonne salade verte… ou pas !

 

PatePommesDeTerre5
NB : Si vous utilisez de la crème liquide, ou pire de la crème liquide ET allégée, vous pouvez passer par la cheminée pour l’insérer dans le pâté. Personnellement, je préfère couper le « chapeau », je trouve la répartition plus homogène.

Partager cet article

12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 19:10

PainEpices1.jpg
Je me permets une petite réédition de ma recette : plus de 5 ans que lorsque j'ouvre cette page de mon blog je me dis que c'est la misère d'avoir publié des photos pareilles ! Le seul pain d'épices que j'ai foiré en 10 ans, je vous l'ai mis en illustration... Shame on me !

 

En tout cas, le mal est réparé (à l'arrache certes, mais réparé quand même). La lumière n'est pas excellente mais au moins la cuisson est impeccable !

 

J'en ai aussi profité pour vous épargner mon laïus sur les souvenirs d'enfance... Franchement quand on mange ce genre de chose, c'est pas pour la nostalgie : c'est juste parce qu'on aime ça !

 

Ingrédients
- 250 g de farine
    - 150 g de miel
- 100 g de sucre de canne complet
- 50 g de beurre
- 15 cl de lait 
- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
- le zeste d’une orange ou une cuillère à café d'extrait
- 1 cc de cannelle 
- 1 cc de gingembre en poudre 
- 1 pincée de noix de muscade
 

PainEpices2.jpg
Préparation


Préchauffez le four à 150°.

 

Dans une casserole, mettez à chauffer le lait et le beurre.

 

Une fois le liquide bien chaud, versez sur le miel et le sucre dans un grand saladier et mélangez pour faire fondre.

 

Ajoutez les épices, le zeste d’orange et le bicarbonate.

 

Quand tout est bien dissout dans le liquide, ajoutez la farine et mélangez jusqu’à obtention d’une belle pâte lisse (si besoin utilisez un mixeur plongeur pour lisser).

 

Versez dans un moule à cake et enfourner 50 minutes.

 

PainEpices3.jpg
NB 
:
Il ne faut SURTOUT PAS OUVRIR LE FOUR pendant que le pain cuit : vous risqueriez de le faire retomber ! 

Partager cet article

7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 20:15
CookieSpeculoos1.jpg
 
J'en suis encore à me demander quoi faire de ma pâte de Spéculoos. Faut dire que j'en ai acheté 3 pots... Ben ouais, je ne l'ai pas décochée de ma liste de courses pendant 3 semaines ! Mémoire de poisson rouge va !
 
Donc, je publie environ tous les 4 à 5 mois et en plus c'est toujours avec les mêmes ingrédients. Vous êtes vraiment des veinards !
 
Pour une quinzaine de cookies
 
- 50 g de sucre roux
- 100 g de pâte de Spéculoos
- 1/2 sachet de levure chimique
- 1 oeuf
- 70 g de beurre mou
- 150 g de pépites de chocolat blanc
- 1 pincée de sel
 
CookieSpeculoos2.jpg
 
Préparation
 
Préchauffer le four à 180°.
 
Mettre tous les ingrédients secs dans un grand saladier puis mélanger.
 
Ajouter le beurre mou, la pâte de Spéculoos et l'oeuf puis pétrir à la main pour obtenir une pâte dense et légèremnet sableuse (comme un crumble).
 
Former des boules de la taille d'une balle de golf puis les applatir avec la paume de la main et les disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou d'un tapis en silicone.
 
Enfourner 12 minutes puis placer sur une grille pour les faire refroidir (attention, à la sortie du four ils sont très fragiles).
 
Régalez-vous en vous demandant pourquoi vous n'avez pas encore préparé la crème aux Spéculoos qui va avec.... Bande de canaillous !
 
CookieSpeculoos3.jpg
 

 

Partager cet article

12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 22:51

Creme_Speculoos1.jpg
Mais que faire de la pâte de Spéculoos ???


La tartiner sur de la brioche, l'étaler amoureusement dans le fond d'un tiramisù, la goinfrer goulûment à même le pot et avec les doigts ?... Nan ! Je ne suis pas un animal sauvage assoiffé de sucre ! Du coup, pour fêter ça (faut toujours un prétexte), je me suis lancée dans la confection de ces petits pots de crème parfumée.


Ça vous rappelle un truc ? C'est normal La Laitière® fait les mêmes... Mais en moins bons !

 

Creme_Speculoos2.jpg
Pour 4 personnes
- 20 cl de crème fleurette entière
- 5 cl de lait
- 1 cuillère à soupe bombée de pâte de Spéculoos
- 2 jaunes d'œufs
- 1 cuillère à soupe de cassonade

 

Creme Speculoos4


Préparation


Préchauffer le four à 150°.


Mettre la crème, le lait et la pâte de Spéculoos dans une casserole puis porter doucement à ébullition en remuant de temps en temps pour mélanger le tout.


Pendant ce temps, blanchir les jaunes d'œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange mousse légèrement.


Incorporer tout doucement le liquide chaud en fouettant pour obtenir une consistance homogène.


Répartir dans 4 petits ramequins allant au four (avec si possible des couvercles, sinon, un peu d'aluminium devrait faire l'affaire).


Les disposer dans un plat allant au four puis remplir d'eau préalablement chauffée (à la bouilloire, ça va plus vite) jusqu'à mi-hauteur. En gros, un bain-marie quoi !


Enfourner 25 minutes.


À la sortie du four, placer les ramequins dans un autre plats puis remettre de l'eau à mi-hauteur. Mais cette fois-ci de l'eau froide, voire glacée.


Lorsque l'eau est tiède et les crème moins chaudes (au bout d'environ 15 minutes), les mettre au réfrigérateur pour 2 à 3 heures minimum avant de servir.

 

Creme_Speculoos3.jpg
NB : l'étape du refroidissement rapide n'est pas une obligation, mais elle permet de pouvoir réfrigérer les crèmes un peu plus vite. Et n'allez pas croire ce que la pub raconte : non La Laitière® ne prend pas elle même à la main tous les petits pots de crème de son usine pour les plonger dans des bains de glaçons afin de les rendre plus "onctueux"... Mon Dieu ! Avez-vous remarqué à quel point les pubards nous prennent pour des lapins de six semaines ?!

 

http://www.flym.fr/bd/wp-content/uploads/2011/04/La_Laitiere-col%C3%A8re1.jpg

Partager cet article

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 16:15

MousseFraises1.jpg
Depuis quelques semaines, les fraises poussent, croissent et mûrissent dans mon potager. Certains de mes amis ne manquent pas de me faire remarquer des trucs super pertinents du genre : "Hummm !!! Tu dois faire des tartes tout le temps !?". Allez savoir pourquoi, dans l'inconscient collectif de mon entourage proche, je suis une sorte de fée pâtissière qui passe ses journées à s'agiter au dessus de ses gamelles enchantées ! Tssss...


Les fraises je les dévore au fur et à mesure figurez-vous ! Dès que je suis dans le jardin j'en boulotte 3 ou 4 et  je ramasse les quelques restantes pour ramener à l'Homme (qui ne laisse pas sa part au chat d'ailleurs). Du coup évidemment je n'ai jamais de fraises en nombre suffisant pour faire une tarte ! Pas plus que pour cette recette d'ailleurs !


Seules les fraises de la déco sortent de mon potager magique. Pour le reste j'ai dégoté de la purée de fraise chez Cuisine Addict !


Bref, j'ai honte... Mais comme dit un célèbre philosophe "c'est bon la honte !". Aujourd'hui c'est donc fausse recette ! Hé oui ! Je ne publie rien pendant des mois et en plus je reviens avec un fake... Un scandale ma pauv' dame !


Pour 6 personnes
- 30 cl de crème fleurette
- 450g de purée de fraises
- 50g de sucre
- 2 feuilles et demie de gélatine
- 3 à 6 fraises pour la déco (suivant leur taille)

 

MousseFraises2.jpg
Préparation


Faire tremper la gélatine dans un bol d'eau froide.


Monter la crème fleurette en chantilly bien ferme avec le sucre.


Pendant ce temps, porter à ébullition une petite quantité de purée de fraises pour ensuite y faire fondre la gélatine ramollie.


Quand la gélatine est dissoute, refroidir le tout en incorporant le reste de purée de fraises.


Mélanger délicatement (on n'est pas des brutes !) la chantilly avec la purée de fruits.


Verser la mousse dans des coupelles, des verres, un saladier ou un pot de chambre. Décorer de fraises (ça marche aussi avec celles du supermarché en fait),  puis mettre au frais pendant au moins 3 heures.


Sortir les mousses juste avant de servir et mentir à ses amis :  "Bien sûr que ce sont les fraises du jardin ! Je les garde toutes précieusement dans le but de vous les faire manger grâce à mes pouvoir magico-culinaires !"

 


MousseFraises3.jpg

"La chance ! Dans le jardin de la fée pâtissière, il y a des desserts qui poussent sur les bâches à fraisiers !"

 

 

NB : pour réaliser une vraie purée de fraises, vous pouvez simplement utiliser 400g de fraises coupées en morceaux additionnées de 100g de sucre en poudre, le tout passé au blender pendant quelques secondes. Sinon allez sur le site de Cuisine Addict : les délais de livraisons sont à se pendre, mais les produits sont supers !

Partager cet article

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:30

MuffinsCarambars1.jpg
Après avoir subi les outrages de l'hiver, j'ai comme l'impression que ma couche de gras protecteur a besoin de se remplumer...


Il y a 10 jours, suite à une commande (merci ma jeune et effrontée nièce Christine), j'ai réalisé mon fameux cheesecake avec sa sauce aux Carambars. Mais que faire des friandises restantes ?


Il y a quelques années, je confectionnais des cakes à base de Carambars qui ont d'ailleurs fait fureur sur beaucoup de blogs (et aussi dans ma cuisine)... Et puis en y réfléchissant, je n'ai jamais publié à ce sujet. Faute !!!


Alors oui, j'arrive après l'effet de mode (en même temps, je m'en fous) ! Oui ce ne sont pas des cakes mais des muffins ! Mais cette idée de me faire une ganache sur le dessus c'est exactement ce qu'il fallait à mon petit corps amoindri par le froid !


Des petits gâteaux très tendres et mousseux qui se plaisent bien sous leur couverture brillante. Voyez que même dans le froid, ils sont plutôt à l'aise ;-)

 

MuffinsCarambars2.jpg


Pour 20 mini muffins
- 12 Carambars
- 75 g de beurre
- 5 cl de lait
- 50 g de sucre
- 2 oeufs
- 80 g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique


Ganache
- 70g de crème liquide
- 70g de chocolat blanc
- 3 Carambars

 

MuffinsCarambars3.jpg

 

Préparation

 

Préchauffez le four à 180°.

 

Mettez la farine, le sucre et la levure dans un saladier.

 

Ajoutez les œufs battus.

 

Mettez le beurre, le lait et les Carambars (déballés, bien sûr) dans une petite casserole et faites chauffer jusqu'à ce que tout soit fondu.

 

Ajoutez le mélange dans le saladier et mélangez jusqu'à obtention d'une pâte à peu près lisse (les grumeaux ne sont pas importants dans la réalisation de muffins).

 

Répartissez dans des empreintes de votre choix (chez moi mini-muffins) et enfournez environ 12 minutes (pour de plus grands moules, en compter 20 à 25).

 

Ganache

 

Dans une petite casserole, mettez la crème et les 3 Carambars puis portez à ébullition sans cesser de remuer.

 

Dès que le mélange bouillonne légèrement et qu'il est bien lisse, retirez-le du feu et jetez-y le chocolat blanc.

 

Laissez infuser quelques minutes puis mélangez énergiquement pour obtenir une consistance bien brillante et crémeuse.

 

Montage

 

Lorsque les muffins sont froids, enduisez-les avec une cuillère de ganache (refroidie aussi) puis parsemez de billes colorées (pour moi du riz soufflé), éclats de Carambars ou autre déco de votre choix.

 

MuffinsCarambars4.jpg

 

NB : pour ceux qui poseraient la question : non vous n'êtes pas obligés de les poser dans la neige avant de les manger... J'avais juste envie de lumière naturelle pour les photos (marre des éclairages à l'ampoule éco !) :-)

 

En bonus track pour les nostalgiques :

 

 

Je rassure le public : pas besoin de slip léopard pour manger mes muffins ! 

Partager cet article

9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:10

BananesChocolat1.jpg
Bientôt la Saint Valentin... Vous savez, le petit chérubin dodu qui lance des flèches au hasard sur la foule... Terroriste !


Bref, à cette période de l'année, on peut voir un peu partout sur la blogosphère des menus "spéciaux". Personnellement, je ne vois pas en quoi un cœur découpé dans une saucisse et disposé sur un plat de choucroute peut faire naître une romance à long terme ?!


Donc, au lieu de dessiner des organes dans la nourriture, je vous propose aujourd'hui de réaliser un dessert efficace qui comblera votre moitié pour peu qu'il/elle soit un peu attiré(e) par le sucre :-)


Au hasard de mes recherches sur le web, je suis tombée sur le délicieux blog de Riri Colibri. Et on peut dire que le hasard fait bien les choses !


J'y ai dégoté une recette que j'ai un peu remaniée (mais pas trop puisque l'originale est quand même déjà top) !


Pour 6 personnes
Mousse chocolat au lait
- 3 œufs
- 150g de chocolat au lait pâtissier (Valrhona)


Entremet bananes
- 300g de bananes bien mûres (4 petites chez moi)
- 200g de fromage blanc ou yaourt grec
- 50g de sucre roux
- 1 cuillère à café de vanille liquide
- 2 feuilles de gélatine
- 20g de beurre


Matériel
- 6 cercles individuels ou un cadre de 22 cm

 

BananesChocolat2.jpg
Préparation


Posez les cercles ou le cadre sur une grande assiette recouverte de papier sufurisé.


Entremet banane


Mettez la gélatine à ramollir dans l'eau froide.


Dans un poêle, faites fondre le beurre et ajoutez-y les bananes préalablement coupées en rondelles.


Lorsqu'elles commencent à colorer, ajoutez le sucre et la vanille.


Laissez caraméliser 2 ou 3 minutes puis réservez.


Faites fondre la gélatine dans un tout petit peu d'eau chaude puis mélangez avec le fromage blanc.


Incorporez les bananes poêlées puis répartissez dans le fond des cercles.


Mousse au chocolat au lait


Faites fondre le chocolat au bain-marie.


Pendant ce temps, séparez les blancs et les jaunes d'œufs.


Montez les blancs en neige bien fermes avec une pincée de sel.


Mélangez les jaunes d'œufs au chocolat fondu.


Incorporer peu à peu et délicatement les blancs en neige à la préparation au chocolat.


Une fois la mousse lisse, répartissez à nouveau dans les cercles, par dessus le mélange à la banane.


Mettez au frais pendant au moins 2 heures avant de servir et décorez comme vous voulez (y compris avec des cœurs, des copeaux de chocolat ou même des morceaux de string en dentelle pour le côté "Valentine's Day" si ça vous chante).

 

BananesChocolat3.jpg
NB : si vous n'avez ni cercle, ni cadre, mettez en verrines ! D'ailleurs, vu que je n'ai pas utilisé de gélatine pour la mousse au chocolat (cf. recette originale), elle s'est un peu affaissée au démoulage, donc il me paraît plus indiqué d'utiliser des petits récipients transparents pour la prochaine fois ;-)

Partager cet article

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 20:30

ForetNoire.jpg
Parce que parfois, j'aime bien faire des gâteaux "comme chez le pâtissier", j'ai eu envie de réaliser une Forêt Noire.


C'était la première fois, et après avoir parcouru le Web à l'affût d'une recette infaillible, j'ai décidé de mélanger à peu près tout ce que j'ai lu !


Donc voilà, juste pour impressionner mon Homme, un samedi soir en tête à tête, je me suis dit qu'un dessert multi-couches, ça pouvait le faire !


Je sais pas vous, mais quand j'étais petite, ça me faisait toujours rêver de voir les gâteaux de dessins animés à plusieurs étages avec plein de couleurs... Ça a laissé des traces ! Je pense qu'un jour je tenterai de faire un gâteau arc-en-ciel :-)


Pour 8 personnes
Biscuit
- 4 œufs
- 100g de farine
- 100g de sucre en poudre
- 35g de cacao non sucré (Van Houten)
- 1 sachet de levure
- 3 cuillères à soupe de lait


Garniture
- 30cl de crème fleurette entière
- 30g de sucre glace
- 1 cuillère à café de vanille liquide
- 20 cerises (en bocal)
- Jus des cerises


Ganache
- 100g de chocolat noir
- 100g de crème fleurette


Décoration
- 50g de copeaux de chocolat
- 9 cerises

 

ForetNoire2.jpg


Biscuit


Préchauffez votre four à 180°.


Séparez les blancs des jaunes d'œufs puis montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Réservez.


Blanchir les jaunes avec le sucre.


Ajoutez les 3 cuillères à soupe de lait puis incorporez le cacao et la farine.


Détendez la préparation avec une bonne cuillère de blancs d'œufs en neige puis incorporez le reste doucement, en prenant soin de ne pas "casser" la pâte.


Coulez dans un moule ou un cercle de 22 centimètres puis enfournez pendant environ 25 minutes.


Faites IMPÉRATIVEMENT refroidir le gâteau avant de procéder au montage ! Si vous le coupez à chaud, vous courez à la catastrophe !


Chantilly


Mettez les 30cl crème fleurette dans le bol de votre robot (ou dans un saladier, ça marche aussi) et commencez à monter la crème.


Quand elle commence à se raffermir, ajoutez le sucre glace et la vanille et continuer à fouetter jusqu'à obtention d'une chantilly bien ferme.


Réservez au frais.


Ganache


Cassez le chocolat en petit morceaux dans un bol.


Portez à ébullition les 100 grammes de crème.


Une fois la crème bien chaude, versez dans le bol, sur le chocolat cassé puis laissez infuser quelques instant avant de mélanger.


Lissez le mélange jusqu'à obtention d'une texture brillante.


Montage


Coupez le biscuit (froid !) en 2 disques égaux.


Sur le premier disque, versez quelques cuillères à soupe de jus des cerises pour bien imbiber (mais pas détremper, attention !).


Répartissez la ganache sur le biscuit puis lissez.


Ajoutez une bonne couche de crème chantilly puis disposez les cerises (mais pas celles pour la déco...).


Placez le second disque de biscuit par dessus puis imbibez à nouveau légèrement de jus de cerises (vue qu'il s'agit de la croûte, l'absorption est moins facile : vous pouvez donc piquer le dessus pour faciliter l'opération).


Recouvrir le dessus et les bords du gâteau avec le reste de chantilly (vous aurez peut être un peu de rab', mais chez vous comme chez moi, il y aura forcément un homme ou un enfant pour se proposer de vous débarrasser).


Lissez puis parsemez de copeaux de chocolat(si vous n'en avez pas trouvé dans votre magasin préféré, munissez-vous d'un économe et détaillez un morceau de tablette de chocolat noir).


Décorez avec les cerises restantes puis réservez au frais pendant au moins 2 heures.


Maintenant vous pouvez vous la péter ;-)

 

ForetNoire3.jpg

Partager cet article

20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 18:35

Christollen1.jpg
Je suis lancée, on ne m'arrête plus !!!


Les festivités de Noël arrivant à grands pas, j'en profite pour tester tout un éventail de douceurs jamais réalisées auparavant.


Cette brioche de Noël, je l'ai goûtée il y a peu et j'ai adoré. J'ai eu l'occasion d'en manger une qui ressemblait à ça en Autriche, mais je ne savais pas que l'on pouvait en trouver par ici... Pire, je n'avais même pas pensé à la fabriquer (pfff) !


Enfin voilà, l'erreur est réparée et j'avoue que je la trouve meilleure que celle du marché de Noël de Janvry (formidable ceci dit !).


Il me semblait qu'il s'agissait d'une spécialité allemande (qui peut être fourrée de marzipan - ou pâte d'amandes -), mais visiblement, les alsaciens aussi ont l'habitude de consommer cette tuerie !


Bravo les gars ! Encore une recette comme ça et je viens visiter votre région l'an prochain ;-)

 

Et cerise sur le gâteau : ça m'a permis d'utiliser les 4 jaunes d'œufs restants de mon opération "guimauves" !


Pour 10 personnes normales (ou 5 allemands après une randonnée)
- 400 g de farine
- 50 g de sucre en poudre
- 13 cl de lait
- 4 jaunes d’oeufs
- 75 g de beurre fondu
- 2 cuillères à café de vanille liquide
- 4g de sel
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1 sachet de levure de boulanger


Garniture
- 75 g de raisins de Corinthe
- 75 g d’écorces d’orange confites
- 50 g de noisettes hachées


Glaçage
- 30 g de beurre fondu
- sucre glace

 

Christollen2.jpg
Préparation


Mettez la levure dans le lait tiède.


Mélangez la farine, le sucre, le sel et la cannelle.


Ajoutez les jaunes d’oeufs, le beurre fondu, la vanille et la levure diluée.


Pétrissez (ou faites pétrir par votre robot préféré)pendant 5 à 10 minutes, le temps d'obtenir une consistance bien uniforme.


Formez une boule puis laissez reposer pendant 1 à 2 heures.


Pétrissez à nouveau la pâte puis abaissez-la pour y ajouter les fruits secs. Mélangez bien le tout puis étalez en cercle.


Repliez le tout (comme un chausson) et laissez lever à nouveau pendant 1 heure (pour éviter qu'il ne s'étale, je l'ai mis et fait cuire dans un moule à cake).


Mettez la bête dans un four préchauffé à 180° pendant 35 minutes.


À la sortie du four, badigeonnez le Christollen de beurre fondu. Lorsqu'il est tiède (ou froid), saupoudrez-le de sucre glace.


Servez avec un bon chocolat chaud au pied du sapin !

 

Christollen3.jpg
NB : cette recette se fait traditionnellement avec des amandes, mais n'ayant que des noisettes sous la main, c'est elles qui ont fini dedans. Ceci dit, j'ai l'impression que c'est encore meilleur (désolée pour les allemands et les alsaciens qui me lisent) !

Partager cet article

Nota bene

Reference sur Sites de cuisine

Social Network

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog